Les bénévoles du festival Lumière 2012


Vous avez été 388 en 2012 à contribuer à la réussite de cette magnifique édition du Festival Lumière.

Les bénévoles du festival Lumière 2012




Les bénévoles lors de la séance de clôture de Lumière 2012 le 21 octobre 2012 - Photo : Jean Chevrotton



Paroles de Bénévoles

recueillis par Baptiste Decourty, bénévole du festival

 
Quelques grands moments pour les bénévoles de Lumière 2012



Françoise Bonnassieux :
« L'un de mes moments forts a été, en tant que spectatrice, quand j'ai vu que les frères Dardenne étaient assis à pas très loin. Le mélange public/personnalité est très sympa ; on a pas le sentiment d'une séparation mais d'un désir réciproque de se rencontrer. »

Séverine Bernard :
« Lundi, j'étais à l'accueil des invités à la gare de Perrache. C'était un peu surréaliste : ils sortaient tous du train, habillés simplement, autour d'eux des passants se retournaient tout en se demandant si ils avaient bien vu parce qu'il n'y avait pas de tapage. »

Marie-Madeleine Vignard, bénévole pour la seconde année, au rayon DVD du village :
« Un monsieur âgé est venu me voir pour me demander si le film Ambre d'Otto Preminger était dans les rayons. Il m'en a parlé avec une telle passion qu'au final, je l'ai acheté aussi ! »

Evelyne Bertino, référente billetterie pour la seconde année :

Ce qui est marquant c'est la relation avec les autres bénévoles, on parle cinéma, du matin au soir, avant même de se demander se qu'on fait dans la vie. »

Marie-Noelle David, bénévole pour la première fois :
« Mon moment phare : sur la scène de la Halle Tony Garnier quand tous les bénévoles présents sont montés. Nous avons été remerciés et nous avons accueilli Gérard Colomb, Isabelle Huppert et Michael Cimino. Ce dernier était au bord des larmes à cause de l'hommage qui lui était fait. J'ai été frappé par le courant d'émotion qui passait dans la salle.

Au village, c'est étonnant de voir des gens venir chercher des DVD de films qu'ils ont vu enfants. C'est une quête de souvenirs et d'émotions. Quand on voit ça on comprend la place que le cinéma a dans nos vies et dans notre quotidien. »

Matthieu Rabbe, bénévole pour la quatrième année :
« J'ai découvert Runaway Train, et ça m'a retourné la tête. J'y allais sans grande conviction, ça ne me tentait pas trop, et ça m'a beaucoup plu. Le festival nous fait vraiment aller vers des choses inattendues. »

Constance Cambray, bénévole pour la seconde année :
« A la plateforme, c'était bien de voir la simplicité avec laquelle se présentaient les personnalités. Un groupe de filles a sauté au cou de Gad Elmaleh qui a ri avec elles. A un moment donné, je me suis retrouvée face à une dame plus grande que moi, j'ai regardé en l'air et c'était Monica Bellucci ! »

Raphaëlle Billon-Keravec, bénévole pour la quatrième année :
« L'autre jour, on a récupéré Hippolyte Girardot à l'hôtel. Il y avait du retard et on a ri dans la voiture, il était très drôle et naturel.

Autre fait marquant, nous avions pour le festival une voiture électrique Twizy rose, que je conduisais. Ca faisait réagir les gens qui nous posaient des questions. »

Audrey Mathieu, bénévole pour la quatrième année :
« Hier avant la remise du prix Lumière, Ariane Ascaride est sortie pour fumer vers l'endroit où je me trouvais. C'était un moment sympathique et détendu. »

Catherine Remillon :
« La master-class de Max von Sydow était impressionnante. J'étais aux tickets et j'ai pu y assister. C'était mon expérience la plus inattendue. »

Claude Brugère, bénévole pour la troisième année :
« Mon moment marquant ? Quand j'ai fait visiter Saint Jean à Peter Cowie. C'était comme ça, parce qu'on avait du temps. On a même été chercher des fruits confits ! »

Philippe Long, bénévole pour la quatrième année :
« J'ai adoré les bandes annonces du festival. C'est comme un menu, on a envie de tout !

Linda Kerma, bénévole pour la quatrième année :
« Le festival, c'est aussi un rendez-vous de bénévoles, on se retrouve année après année, c'est très agréable. En plus, de nouveaux arrivent ! »


Vendredi 19 Oct. 2012 - Galerie du Festival – 11h40


Baptiste Decourty, bénévole pour la première fois :
« Tout à l'heure, je suis passé à la galerie pour voir l'exposition des photographies de Bob Dylan par Jerry Schatzberg. Il n'y avait presque personne si ce n'est Jerry Schatzberg lui-même qui venait répondre à une interview. Nous avons bien discuté et tout à coup, nous avons remarqué qu'un papillon de nuit venait de se poser sur une photographie. Jerry Schatzberg s'est arrêté et a sorti son appareil photo pour prendre ce papillon. C'était fou de voir qu'il son attention pour les détails et j'ai pensé à cette belle mise en abîme : une photo de ses photos !  »


Jeudi 18 Oct. 2012


Jean-Yves Fournier, chauffeur bénévole :
« La mission de chauffeur peut être stressante, prenante, mais est surtout passionnante. Le mot d'ordre est la courtoisie. C'est intéressant parce qu'il faut s'adapter aux changements de programme tout en prenant en compte le fait qu'il y ait beaucoup de travaux dans Lyon en ce moment. J'ai demandé à m'occuper de la nuit car l'ambiance est bonne, les personnalités sont détendues. Je suis très content de faire cela, je pourrais le faire toute l'année ! je suis chauffeur professionnel d'habitude, mais à mon âge ce n'est pas évident de trouver un emploi et c'est très agréable de voir que l'on me fait confiance pour des missions.  »

Yves Renaud
, chauffeur bénévole :

« Ce matin, nous avons conduit des personnalités à l'OL. Elles ont joué un petit peu avec les joueurs du club. C'était un bon moment et mes collègues, certains fans de football, étaient complétement fous de voir ça. »
« Samedi, j'ai ramené Jerry Schatzberg de la gare. Je l'avais déjà fait l'année précédente et je suis sûr qu'il m'a reconnu. On avait eu cette conversation dans laquelle il me demandait « Do you speak English ? ». Je lui ai répondu que non et lui ai dit « Do you speak French ? », il a alors répondu « Just a little... ». En lui rappelant cette conversation, il s'est souvenu de moi, c'était sympa, avec tout le monde qu'il doit voir ! »

Martial Peyrard, chauffeur bénévole :
« Lundi, j'ai conduit Mark Cousins, il m'a dit qu'il était fatigué parce qu'il revenait d’Édimbourg. On a passé tout le voyage à parler de l’Écosse que je connais un petit peu, et de whisky ! Le lendemain, il m'a salué avec un grand sourire et m'a remercié pour ce bon moment. »
« J'ai conduit Laurent Gerra jusqu'à TLM l'autre jour. Il y avait des bouchons et il était attendu pour un horaire précis. Il m'a dit qu'il continuerait à pied, alors même qu'il commençait à pleuvoir, il est sorti, sans parapluie. Il est parti en courant, ça aurait pu l'énerver, mais ça s'est très bien passé, et c'était au final assez drôle. »


Au Village...


Hélène Champavier :
« Aujourd'hui, un monsieur nous a apporté du chocolat malakoff pour nous remercier de notre service et « de nos sourires ». »

Fernand-René Béron et Linda Kerma :
« Un monsieur est passé pour donner des invitations qu'il n'avait pas pu utiliser afin que d'autres en profitent. Cette année, nous notons à l'accueil, les références de billets que les gens veulent bien redonner ou échanger, afin d'éviter de gâcher une place. Il y a un bon esprit. »

Anaïs Aguilella, bénévole ou rayon DVD :
« L'autre jour, un homme est passé ici, sans apparemment savoir de quoi il s'agissait. Il m'a demandé si nous irions ensuite dans une autre ville avec les DVD. En lui parlant, j'ai cru comprendre qu'il pensait que nous étions ici comme dans un cirque itinérant, et que nous passions de ville en ville avec notre chapiteau et nos DVD. »


Mardi 16 Oct. 2012 – Théâtre des Ateliers

 

Camille Ichou, bénévole pour la première fois, chargée d'accueil et de billetterie pour la master class de Max von Sydow :

« Aujourd'hui c'est ma première journée et c'est impressionnant parce que c'est une master class totalement complète où les gens attendent dans l'espoir que des places se libèrent. »

Baptiste Decourty, bénévole pour la première année :

« Je venais au Théâtre des Ateliers pour une autre mission mais les spectateurs étant très nombreux, l'équipe du théâtre m'a demandé si je pouvais donner un coup de main à la vérification des billets. J'ai accepté et je n'ai pas du tout regretté : j'ai pu assister à une master class passionnante. J'ai accueilli Tony Gatlif et Marie-Josée Croze, qui m'a souri ; une belle après-midi ! » 

 
Village de Jour – fin d'après-midi


Marine Maitrot, bénévole pour la première fois, ici au rayon DVD :

« Je suis en ce moment en formation avec l'association « Côté Projets ». Je suis arrivée il y a peu de temps en France, je viens d'Arménie et cette formation contribue à mon apprentissage de la langue française et à mon insertion dans le milieu du travail. Hier, j'étais au Sofitel pour représenter le festival et j'ai pu parler plusieurs langues. Avec Jacqueline Bisset par exemple, je parlais anglais. »

Lisa Potdevin, bénévole pour la première fois, ici au stand des produits dérivés :

« Je suis généralement en librairie ou « volante », c'est à dire que je viens aider partout où il y a une urgence ou plus de monde. Hier, en billetterie, j'ai parlé avec beaucoup de festivaliers qui venaient chercher des places, je les ai orientés sur d'autres séances lorsqu'il n'y avait plus de places à celles qu'ils souhaitaient. Du coup, c'était un bon moment d'échange !» 


Lundi 15 Oct. 2012 – Halle Tony Garnier 


49 bénévoles étaient mobilisés hier pour préparer la salle et accueillir le public et les invités lors de la soirée d'ouverture du festival, à la Halle Tony Garnier.

Ginette Bourgin, Alice Fernandes, Marinette Durdilly et Lola Gonzalez, au stand de produits dérivés, sont bénévoles pour la deuxième année. Elles racontent : « On se connaît d'avant et on s'est inscrit ensemble parce que comme ça on peut passer de bons moments tout en étant sur le festival. »

 

Christèle Garrigues est bénévole pour la troisième année : « Ce soir je suis spectatrice mais j'en profite pour porter le t-shirt du festival... de 2009, la première année ! J'aime ce festival parce qu'il y a une ambiance bon-enfant. Il y avait cette année beaucoup d'impatience dans l'équipe à voir le lancement ! C'est agréable et rare parce que tout le monde est mélangé, les personnalités, le public, les bénévoles. Et nous ne sommes par du tout pris de haut, c'est aussi pour ça que j'aime être bénévole et accueillir le public et les invités »

Bernard Pulcini, bénévole à la vente de programmes en salle : « Ce qui est drôle à voir, c'est à 18h30, quand les gens courent pour avoir les places au niveau du parterre central. Ce que j'ai découvert, c'est que les cinq premiers rangs sont pour le public, puis il y a les rangs invités, puis le public de nouveau. C'est convivial, et ça intéresse les gens de savoir qu'ils peuvent être simplement à quelques rangs de personnalités et d'artistes. »

Marianne Philippot et Françoise Trably sont bénévoles depuis trois ans au stand de vente de produits dérivés : « Nous nous sommes rencontrées il y a trois ans à ce stand exactement. On est devenu amies et depuis on fait en sorte de s'y retrouver chaque année ! »



Jeudi 11 Oct. 2012 – Village de jour – 11h30/12h



Alors que le festival Lumière 2012 débute lundi, des bénévoles préparent le Village de Jour, situé dans le jardin de l'Institut Lumière.

Linda Kerma est bénévole depuis 4 ans déjà. Au milieu des préparatifs du rayon librairie, elle nous avoue toujours demander à être affectée au Village de Jour : « Il y a une bonne ambiance, et on a l'occasion de voir le public, les invités ».

Pour le moment, elle met des livres en rayon : « La première année, le responsable DVD m'avait demandé si je saurais reconnaître Aki Kaurismäki qui devait venir au village. J'ai dit que oui sans en être certaine. C'est une personnalité, comme d'autres, qu'on ne voit pas énormément dans les médias. Durant la journée, j'ai vu quelqu'un de très simple, sympathique et abordable ; c'était bien Aki Kaurismäki, je ne l'avais pas reconnu, mais c'était agréable de pouvoir côtoyer simplement des personnalités. »

Elle raconte également qu'« une autre bénévole s'était créée un album photo des invités : acteurs, auteurs, cinéastes, etc. » afin de pouvoir au mieux les reconnaître et les accueillir.

Au rayon DVD du village, Brigitte Denaison est bénévole pour la première fois. « Je n'ai pas encore eu l'occasion d'aller beaucoup au festival Lumière et être bénévole me permet de voir plusieurs aspects. Aujourd'hui je suis au village et l'objectif est d'enregistrer et de classer les DVD pour que tout soit prêt demain, pour l'ouverture ; la semaine prochaine je serai aussi au montage la soirée d'ouverture et puis j'accueillerai le public dans les salles de cinéma. »

Brigitte a été proche de l'évènement de par son travail chez BNP Paribas, partenaire officiel du festival, mais tout juste à la retraite, elle décide de donner de son temps au festival : « Je m'attends à croiser des personnalité, c'est sûr, mais surtout à les découvrir, elles et leurs œuvres ».

Chirine Docquin est également au rayon DVD et bénévole pour la première fois mais depuis le mois de juin, elle distribue des tracts pour le festival. « Je me suis beaucoup déplacée : Pathé, Comœdia, Halle Tony Garnier, Rillieux, Charbonnières, Villeurbanne, partout dans le Grand Lyon... Je distribuais les tracts, et ce que j'ai aimé c'est voir des gens avec un vrai intérêt voire une  tendresse pour le nom de Lumière. Ils pouvaient ne pas avoir l'air intéressés, et finalement s'arrêter en disant  « Ah, c'est pour le festival Lumière ! » ».

Agathe Georges est également bénévole au rayon DVD depuis le début de la semaine et pour la première fois. Elle connaissait le festival en tant que spectatrice mais a décidé cette année de s'impliquer avec une amie en tant que bénévole. Elle aussi apprécie d'être à plusieurs endroits : au Village de Jour en boutique/merchandising, à la halle Tony Garnier, à la Salle 3000.



 




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2012
  • France Inter 2012
  • Variety 2012
  • Le Monde 2012
  • Studio Live 2012
  • Petit Bulletin 2012
  • Evene 2012
  • Télérama 2012