Story of Film : Une histoire du cinéma

Mark Cousins

Royaume-Uni, 2011


Documentaire retraçant l’histoire du cinéma, des débuts primitifs européens et américains, de la naissance d’Hollywood, de l’apparition de la couleur, du cinéma indépendant, des grands auteurs et des petits artisans, des villes-cinéma et des historiens-cinéphiles, du 19e au 21e siècle. Le tout filmé sur site, pendant six ans, sur tous les continents…

Critique, historien, cinéphile et documentariste, Mark Cousins avait écrit en 2004 The Story of Film, vite devenu un bestseller chez les Anglo-Saxons. Quelques années plus tard, il s’est lancé le pari fou d’adapter au cinéma cet ouvrage à ambition universelle. Et de raconter l’histoire du septième art en mêlant les trois ingrédients qui l’identifient le plus : les lieux, les oeuvres, les témoignages. À quoi il ajoute un commentaire que sa propre voix dévoile d’un ton élégiaque qui convient au caractère mélancolique du voyage, et à l’invitation, sur le mode de la confidence, à se laisser emporter par ce flot choisi et délicat des moments grandioses et poétiques du monde et de son cinéma. Constitué de quinze chapitres d’une durée d’une heure chacun, ce film-fleuve séduit d’emblée par les milliers de trésors qu’il expose, du plus classique au plus inattendu. À ce nombre impressionnant d’extraits s’ajoutent des interviews passionnantes de témoins contemporains qui côtoient Buster Keaton, Carl Theodore Dreyer, Fritz Lang, Yasujiro Ozu, Satyajit Ray, Orson Welles, Ingmar Bergman, Federico Fellini, Youssef Chahine.   

 

The Story of Film : An Odyssey montre aussi combien l’innovation technique a fait battre le coeur de l’histoire du cinéma. Les différents épisodes opèrent un focus sur les pionniers autant que sur les modernes des années soixante, sur les studios autant que sur ceux qui ont fait trembler les systèmes (économiques ou esthétiques), sur l’émergence et le développement du langage. La manière dont est évoquée, in vivo, l’apparition du son est absolument sidérante (avec une courte interrogation/ dissertation : en français on dit cinéma muet, chez les Anglo-Saxons cinéma silencieux).  

 

900 minutes d’histoire du cinéma. Le pari était démesuré. Comme ceux qui grimpent l’Everest vite et sans oxygène pour rester maîtres d’eux-mêmes, Mark Cousins réussit son coup parce qu’il voyage léger, pour rester réactif, personnel et créatif. En se jouant en particulier des obstacles économiques qui se posent obligatoirement à un tel projet. « Nous avions peu d’argent, a-t-il déclaré récemment au magazine anglais Time Out. Mais je savais que si on en voulait plus, il y aurait des contreparties, genre plus de stars, plus de showbiz, etc. Nous avons fait le choix de l’indépendance. Ça nous permettait de décider ce qu’on voulait, de sauter à notre guise dans un avion en tarif éco pour aller tourner une séquence. » 


En historien autant qu’en amoureux de l’écran, Mark Cousins se promène sur les continents du cinéma et sur l’océan de films que, sur trois siècles, le monde a déjà produits. Comme un écrivain qui utilise la littérature pour en faire l’histoire, Cousins utilise le cinéma pour parler de cinéma. Et ce qu’il nous laisse et nous en dit est inestimable. Un événement.

 

PS : Le film s’ouvre sur le cinéma primitif et sur les Lumière, que Mark Cousins est venu filmer à Lyon. Et pour une fois, en la matière, un historien nourri d’historiographie anglo-saxonne dit juste.


Découpage

 

1 : 1895-1918

Le monde découvre une nouvelle forme d’art

2 : 1918-1928

Le triomphe du cinema américain • Les premiers insoumis

3 : 1918 -1932

Les grands rebelles du cinéma mondial

4 : Les années 30

La force du cinéma de genre américain • L’éclat des films européens

5 : 1939-1952

La guerre • Un nouveau langage

6 : 1953-1957

L’aventure continue • Un cinéma mondial plein à craquer

7 : 1957-1964

Le choc des nouveautés • Le cinéma moderne en Europe

8 : 1965-1969

Les Nouvelles Vagues bouleversent le monde

9 : 1967-1979

Le nouveau cinéma américain

10 : 1969-1979

Les réalisateurs radicaux des années 70

Rendre compte de la nation-cinéma

11 : Les années 70 et au-delà

Les innovations de la culture populaire dans le monde

12 : Les années 80

Cinéma et protestation

13 : 1990-1998

La fin du celluloïd • L’arrivée du numérique

14 : Les années 90

Les premiers jours du cinéma digital : la réalité perd sa matérialité aux États-Unis et en Australie

15 : Après 2000

Le cinéma a bouclé la boucle - L’avenir ?





Avant-première !


Story of Film : Une histoire du cinéma (The Story of Film: An Odyssey)
Royaume-Uni, 2011, 15 épisodes de 1h02, couleur & noir et blanc

Réalisation
: Mark Cousins
Montage : Timo Langer


Production
: John Archer

Avec
: Stanley Donen, Youssef Chahine, Jane Campion, Kyoko Kagawa, Jean-Michel Frodon, Agnès Varda, Nicholas Roeg, Ousmane Sembene, Abbas Kiarostami, Wim Wenders, Robert Towne, Claire Denis.

Sortie au Royaume-Uni : 3 septembre 2011

Distributeur : StudioCanal

Séances



Mercredi 17 octobre à 14h15, Institut Lumière
Jeudi 18 octobre à 09h00, Pathé Cordeliers



  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2012
  • France Inter 2012
  • Variety 2012
  • Le Monde 2012
  • Studio Live 2012
  • Petit Bulletin 2012
  • Evene 2012
  • Télérama 2012