Programmation du festival Lumière 2012


Téléchargez le programme en pdf

Soirée d’ouverture Plus d'informations

L’Épouvantail de Jerry Schatzberg (Scarecrow, 1973, 1h52)


Prix Lumière 2012 Ken Loach

Cathy Come Home (1969, 1h15, film BBC)  

Kes (1969, 1h50)

Raining Stones (1993, 1h30) 

Ladybird (Ladybird Ladybird, 1994, 1h42)

Land and Freedom (1995, 1h49) 

Carla’s Song (1996, 2h07)

My Name is Joe (1998, 1h45)

The Navigators (2001, 1h36)

Sweet Sixteen (2002, 1h46)

Le Vent se lève (The Wind that Shakes the Barley, 2006, 2h04)

It’s a Free World de Ken Loach (2007, 1h36)

Looking for Eric (2009, 1h56)

Route Irish (2010, 1h49) 

Documentaires sur Ken Loach

Cinéastes et cinéma - Ken Loach’s Worlds de Richard Bean (2012, 52min)

Cinéma de notre temps – Ken Loach de Karim Dridi (1996, 1h)

 

La Gloire de Vittorio De Sica

Vittorio De Sica réalisateur :

Sciuscia (Sciuscià, 1946, 1h33), copie restaurée par l’Associazione Amici di Vittorio De Sica / Cinecitta Istituto-Luce

Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette, 1948, 1h33), copie restaurée (Artédis)

Miracle à Milan (Miracolo a Milano, 1951, 1h40)

Umberto D. (1952, 1h31)

L’Or de Naples (L’oro di Napoli, 1954, 2h15)

La Ciociara (1960, 1h41)

Mariage à l’italienne (Matrimonio all’italiana, 1964, 1h44)

Un monde nouveau (1966, 1h23) Information spectateur : Suite à un problème technique sur la copie de Un monde nouveau de Vittorio De Sica, nous avons été dans l'obligation de modifier la programmation des deux séances initialement prévues pour ce film. Plus d'information sur le remplacement des séances ici

Una breve vacanza (1973, 1h52), inédit en France

Vittorio De Sica acteur :

La compagnia dei matti de Mario Almirante (1928, 2h15)

Madame de… de Max Ophuls (1953, 1h40)  


Au plaisir de Max Ophuls

La Fiancée vendue (Die verkaufte Braut, 1932, 1h17)
La signora di tutti (1934, 1h29)
Comédie de l’argent
(Komedie om geld, 1936, 1h21), copie restaurée par le EYE Film Institute (Amsterdam)

La Tendre ennemie (1936, 1h10), copie unique 35mm Gaumont

Le Roman de Werther (1938, 1h22)

Sans lendemain (1940, 1h22), copie unique 35mm Gaumont
Lettre d’une inconnue (Letter from an Unknown Woman, 1948, 1h27)
Caught (1949, 1h28), copie restaurée par la société La Rabbia

Les Désemparés (The Reckless Moment, 1949, 1h19)

La Ronde (1950, 1h35)

Le Plaisir (1952, 1h33), copie restaurée Gaumont

Madame de… (1953, 1h40), copie restaurée Gaumont

Lola Montès (1955, 1h55), copie restaurée par la Cinémathèque française grâce à la Fondation Thomson pour le Patrimoine du Cinéma et de la Télévision et avec le soutien du Fonds Culturel Franco Américain.

Documentaires sur Max Ophuls

Cinéastes de notre temps - Max Ophuls ou le plaisir de tourner de Michel Mitrani (1965, 51min)

Max par Marcel de Marcel Ophuls (2009, 1h21)



« Dino ! », souvenir de Dean Martin

Comme un torrent de Vincente Minnelli (Some Came Running, 1958, 2h17)

Rio Bravo de Howard Hawks (1959, 2h21), copie restaurée Warner & Park Circus

Ocean’s Eleven/L’Inconnu de Las Vegas de Lewis Milestone (1960, 1h59), copie unique 35mm

Embrasse-moi, idiot de Billy Wilder (Kiss Me, Stupid, 1964, 2h05)



Baby Cart
, une saga japonaise (1972-1974)

Baby Cart 1 : Le Sabre de la vengeance de Kenji Misumi (Kozure ôkami : Ko wo kashi ude kashi tsukamatsuru, 1972, 1h23)

 Baby Cart 2 : L’Enfant massacre de Kenji Misumi (Kozure ôkami : Sanzu no kawa no ubaguruma, 1972, 1h21)

Baby Cart 3 : Dans la terre de l’ombre de Kenji Misumi (Kozure ôkami : Shinikazeni mukau ubaguruma, 1972, 1h29)

Baby Cart 4 : L’Âme d’un père, le coeur d’un fils de Buichi Sait (Kozure ôkami : Oya no kokoro ko no kokoro, 1972, 1h21)

Baby Cart 5 : Le Territoire des démons de Kenji Misumi (Kozure ôkami : Meifumadô, 1973, 1h29)

Baby Cart 6 : Le Paradis blanc de l’enfer de Yoshiyuki Kuroda (Kozure ôkami : Jigozu e ikuzo ! Daigorô, 1974, 1h24)


 

Hommages en leur présence

 

- Jacqueline Bisset

Bullitt de Peter Yates (1968, 1h53)

La Nuit américaine de François Truffaut (1973, 1h55)

Le Magnifique de Philippe de Broca (1973, 1h30), copie restaurée par StudioCanal

 

- Max von Sydow

(il donnera une leçon d’acteur, présentera des films et recevra la légion d’honneur)
Le Septième sceau
d’Ingmar Bergman (Det sjunde inseglet, 1957, 1h36), projection au cours de laquelle Studio Canal annoncera le Projet Bergman pour 2013.

La Mort en direct de Bertrand Tavernier (Death Watch, 1980, 2h08) – copie restaurée présentée en avant-première.

Extrêmement fort et incroyablement près de Stephen Daldry (2h03)  

Max von Sydow : Dialogues with « The Renter » in Stephen Daldry’s film de Cedric Brelet von Sydow (2011, 44min)

 

- Lalo Schifrin

Bandes originales : Lalo Schifrin de Pascale Cuenot (2012, 53min), présenté en avant-première mondiale

Bullitt de Peter Yates (1968, 1h53)

 

- Agnès Varda

Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda (Restauration, 1962, 1h30), copie restaurée par les Archives du Film du CNC

Documenteur d’Agnès Varda (Restauration, 1981, 1h03), copie restaurée par Ciné-Tamaris


- Andrei Konchalovsky

Runaway Train d’Andrei Konchalovsky (1985, 1h51), copie restaurée

La Maison de fous d’Andrei Konchalovsky (Dom durakov, 2002, 1h44)


- Tim Roth

Ressortie en copie neuve de Little Odessa de James Gray (1994, 1h38) (dist. Ciné Sorbonne)



Les Grandes projections

Il était une fois en Amérique de Sergio Leone (Once Upon a Time in America, 1984, 4h13, 1ère partie : 2h56, 2e partie : 1h17), version longue et restaurée par la Cinémathèque de Bologne/L’Immagine Ritrovata et la Film Foundation de New York, et présentée par Carlotta.

Les Dents de la mer de Steven Spielberg (Jaws, 1975, 2h04), copie restaurée par Universal et Steven Spielberg dans le cadre de la célébration des 100 ans du Studio.

Tess de Roman Polanski (1979, 2h51), copie restaurée par Pathé

La Porte du paradis de Michael Cimino (Heaven's Gate, 1980, 3h36)


Moments d'histoire


Genèse d’un chef-d’oeuvre : La Nuit du chasseur de Charles Laughton

La Nuit du chasseur de Charles Laughton (The Night of the Hunter, 1955, 1h33), en copie restaurée par Criterion Collection – New York

 Charles Laughton dirige La Nuit du chasseur : l’histoire d’une épopée de Robert Gitt (Charles Laughton Directs The Night of The Hunter : The Epic That Was, 2002, 2h41), inédit en France.


Du muet au parlant : Charles Brabin (1883-1957)

Blind Wives de Charles Brabin (1920, 1h41)

La Vallée des géants de Charles Brabin (The Valley of the Giants, 1927, 1h08)

Sporting Blood de Charles Brabin (1931, 1h21)

The Beast of the City de Charles Brabin (1932, 1h26)


Pour revenir sur Renoir

Renoir de Gilles Bourdos (2012, 1h51), avant-première

Sur un air de Charleston de Jean Renoir (1927, 17min), copie sauvegardée Cinémathèque française

La Règle du jeu de Jean Renoir (1939, 1h46), copie restaurée Les Grands Films Classiques

Le Carrosse d’or de Jean Renoir (1952, 1h43), copie restaurée par TF1 DA, présentée par Les Acacias

 

Découvrir Mario Ruspoli

Les Inconnus de la terre (1961, 41min) et Regard sur la folie de Mario Ruspoli (1961, 35min)

 Mario Ruspoli, prince des baleines et autres raretés de Florence Dauman (2011, 1h16)

Photos, bobines, peintures, souvenirs : la cinéaste livre un vibrant hommage, qui réhabilite avec admiration et tendresse le travail de ce documentariste méconnu.



Sublimes moments du muet - Ciné-concerts 2012

 

- À l’Auditorium de Lyon

Loulou de Georg Wilhelm Pabst (Die Büchse der Pandora, 1929, 2h32), copie restaurée de la Deutsche Kinemathek de Berlin, avec l’Orchestre national de Lyon dirigé par Timothy Brock.

 

- Rescue the Hitchcock 9

The Pleasure Garden d’Alfred Hitchcock (1925, 1h16), copie restaurée par le British Film Institute Londres.

 

- Rétrospective Vittorio De Sica

La compagnia dei matti de Mario Almirante (1928, 2h15), copie restaurée par la Cinémathèque de Bologne/L’Immagine Ritrovata.


- Du muet au parlant : Charles Brabin

Blind Wives de Charles Brabin (1920, 1h41)

La Vallée des géants de Charles Brabin (The Valley of the Giants, 1927, 1h08)

 

- Pour revenir sur Renoir

 Sur un air de Charleston de Jean Renoir (1927, 17min), copie sauvegardée Cinémathèque française

 


Evénements


- Nicolas Winding Refn présente Andy Milligan

Nightbirds d’Andy Milligan (1970, 1h18)

Vapors d’Andy Milligan (1965, 32min)


- Avant-premières

Story of Film: une histoire du cinéma de Mark Cousins (The Story of Film: An Odyssey, 2011, 15 épisodes de 1h02)

Final Cut – Mesdames & Messieurs de György Pálfi (Final Cut – Hölgyeim és uraim, 2012, 1h24)


- Yves Boisset parle de Jean Moulin

Jean Moulin d’Yves Boisset (2002, 3h12, 1ère partie : 1h27, 2e partie : 1h45)



Le temps retrouvé : splendeurs des restaurations 2012

Les Misérables de Raymond Bernard (1934, 4h46, 1ère partie : Tempête sous un crâne, 1h55, 2e partie : Les Thénardier, 1h23, 3e partie : Liberté, liberté chérie, 1h28), restauration Pathé

L’Assassin habite au 21 d’Henri-Georges Clouzot (1942, 1h24), restauration Gaumont

Voyage en Italie de Roberto Rossellini (Viaggio in Italia, 1954, 1h37), restauration Cinémathèque de Bologne/L’Immagine Ritrovata, dans le cadre du Rossellini Project

La Chevauchée des bannis d’André De Toth (Day of the Outlaw, 1959, 1h30), restauration Park Circus et distribution Splendor Films (inédit en salle depuis sa sortie)

L’Aventurier du Rio Grande de Robert Parrish (The Wonderful Country, 1959, 1h38)

La Dixième victime d’Elio Petri (La decima vittima, 1965, 1h33), restauration Musée National du Cinéma de Turin

Les Mariés de l’an II de Jean-Paul Rappeneau (1971, 1h39), restauration Gaumont 

The Last Picture Show de Peter Bogdanovich (1971, 2h06)

Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk (1986, 1h30)

Le Carrosse d’or de Jean Renoir (1952, 1h43), copie restaurée par TF1 DA, présentée par Les Acacias



Mon festival à moi – le festival pour les enfants

E.T. L’extra-terrestre de Steven Spielberg (E.T. The Extra-Terrestrial, 1982, 1h55), copie restaurée par Universal et Steven Spielberg dans le cadre de la célébration des 100 ans du Studio et des 30 ans du film.

Frankenweenie de Tim Burton (2012, 1h27) en avant-première nationale (Walt Disney distribution)

 


Nuit Musique et cinéma Plus d'informations

Ambiance rock à la Halle !
American Graffiti de George Lucas (1973, 1h52)
Quatre garçons dans le vent de Richard Lester (A Hard Day’s Night, 1964, 1h26)

Spinal Tap de Rob Reiner (This is Spinal Tap, 1984, 1h22)

Walk the Line de James Mangold (2005, 2h16)
Un dortoir est installé derrière l’écran pour les coups de fatigue pendant la nuit, et un petit-déjeuner est offert après le dernier film aux plus vaillants !

 


Documentaires sur le cinéma

Comme chaque année un programme de documentaires sur le cinéma montrés dans la salle du Château Lumière.

Me And Me Dad  de Katrine Boorman (2011, 1h07)
Method To The Madness Of Jerry Lewis de Gregg Barson (2011, 1h55)
La Machine folle ou le dinosaure qui avait oublié que les salles de cinéma avaient de la mémoire d’Emilio Maillé (La maquina loca o del dinosaurio que olvidó que las salas de cine tenian memoria, 2012, 1h26)
Albert Capellani, des deux côtés de l’Atlantique d'Hubert Niogret (2012, 58min)
Il était une fois… Les Trois jours du Condor de Guillaume Moscovitz (2012, 52min)
Les Toiles du monde de Stéphane Carrel (2001, 1h30)
L’Odyssée de Fantômas ou le centenaire d’un mythe de Jean-Charles Lemeunier, Pascal De Maria, Charles Salignat (2011, 52min)

 


Séance de clôture Plus d'informations

La Porte du paradis de Michael Cimino (Heaven's Gate, 1980, 3h36)
En présence d'Isabelle Huppert et Michael Cimino



Les nouvelles formes de la cinéphilie : Hommage à Criterion

Cette célèbre maison d’édition américaine de DVD et Blu-Ray, créée en 1984 et mondialement reconnue, mène un travail remarquable et remarqué sur le cinéma de patrimoine. Après le site internet mondial IMDB que le festival Lumière a consacré l’an dernier, hommage sera rendu à The Criterion Collection (New York), la pléïade des DVD / Blu-ray. En présence de Peter Becker, l’un de ses fondateurs.



Industrie et patrimoine : Hommage à Gaumont

Depuis plusieurs années, Gaumont restaure les films d’un extraordinaire catalogue, se bat pour faire vivre le patrimoine en salle, édite des titres rares et méconnus en DVD. Une « major » pour le cinéma classique. En présence de Nicolas Seydoux (Président du Conseil d'Administration) et Sidonie Dumas (Directrice Générale). Gaumont présentera plusieurs films lors du festival Lumière, animera une masterclass sur la restauration des films. En outre, seront présentés quelques films d’une auteur-maison, Alice Guy (1873-1968), première femme cinéaste, ainsi que des actualités Gaumont sur Lyon.



Les métiers du cinéma :
Rencontre-exposition avec Pierre Collier, affichiste. Découvrir

On ne connaît pas son nom mais, à notre insu, on connaît son travail : Pierre Collier est l’un des affichistes les plus actifs du cinéma français et mondial. Issu de l’Ecole des Beaux-Arts de Roubaix et Lille, il a commencé à faire des affiches en 1986, et depuis en a réalisé près de 500 pour le cinéma d’auteur international. Son site : www.pierrecollier.fr

Exposition, rencontres, en présence de Pierre Collier


Les expositions


Galerie du festival
Un nouveau lieu pour le festival, en centre ville. Cette nouvelle galerie photo accueillera pour sa première exposition des oeuvres du cinéaste et photographe Jerry Schatzberg. La galerie bénéficie du soutien de BNP Paribas.
Galerie du festival, 3 rue de l’Arbre Sec, Lyon 1er / Entrée libre

Dans Lyon
Sous le Hangar du Premier-Film, dans le Village du festival, dans le Parc Lumière, à la boutique Agnès b. ou chez les commerçants du quartier Monplaisir… Découvrez les expositions qui accompagnent la programmation du festival Lumière : l’histoire de Criterion par ses jaquettes de DVD, les affiches originales de Pierre Collier, des portraits de stars par Mario Gurrieri…

Dans le Grand Lyon
Charbonnières-les-Bains, Chassieu, Mions, Oullins, Saint-Germain-au-Mont-d’Or accueillent des expositions (photos de tournage, photos d’artistes, affiches…) sur des figures ou des courants de l’histoire du cinéma.



Les conférences et les master class Plus d'informations


1. Les master class d’artistes, avec les invités du festival
Les expériences d’actrice de Jacqueline Bisset, faire du cinéma en Russie par Andrei Konchalovsky, l’amour du cinéma de Clotilde Courau ou le cinéma de Ken Loach : des rencontres exceptionnelles pour un moment intime sur le cinéma mondial contemporain.
Tous les jours, à la Villa Lumière / Entrée libre (sur inscription)
2. Les master class cinéphiles
Au sujet de Vittorio De Sica, de la restauration de films, l’enquête autour de La Nuit du chasseur : pour accompagner les découvertes du festival.
Tous les jours, à la Villa Lumière / Entrée libre (sur inscription)
3. Les master class professionnelles ou masterclasspro
De nombreux professionnels du cinéma et de l’image vivent en région Rhône-Alpes. Le festival Lumière propose des rencontres avec des personnalités qui viendront évoquer leur métier. Master class organisées en collaboration avec Rhône-Alpes Cinéma et Imaginove.



Le Prix Bernard Chardère

Remis à un journaliste-critique.

 


Le Prix Raymond Chirat

Remis à un historien du cinéma (rappelons que c’est Pascal Mérigeau qui l’avait obtenu en 2010 pour ses recherches sur Jean Renoir et dont le livre publié début octobre 2012 fait l’objet d’un vernissage au festival.)



Cinéma Monplaisir : Bourse Cinéma et Photo de Lyon Plus d'informations

Samedi 20 octobre 14h-19h et dimanche 21 octobre 9h-19h / Entrée libre
Le rendez-vous des passionnés d’objets de cinéma et de photographie, pour dénicher appareils photos, caméras, matériel de projection, affiches, livres, photos, objets insolites… Plus de 60 exposants venus de toute la France installés rue du Premier-Film dans deux nouveaux lieux : l’école primaire Lumière et le lycée du Premier Film.
Organisé dans le cadre du festival Lumière par Lyon Brocante Ciné Photo et l’Espace Commercial Monplaisir, avec le soutien du Grand Lyon.


Des projections pour tous !

Le cinéma à la rencontre de ceux qui ne peuvent y aller : les enfants hospitalisés, avec l’association Les Toiles enchantées ; les détenus de la Maison d’arrêt de Lyon-Corbas… Et aussi, une séance pour les malvoyants (le samedi au Zola avec La Nuit américaine).
Dans Lyon, à la tombée de la nuit, découvrez au détour des rues, des projections de photos et d’extraits de films de l’histoire du cinéma sur les façades d’immeubles lyonnais.



  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2012
  • France Inter 2012
  • Variety 2012
  • Le Monde 2012
  • Studio Live 2012
  • Petit Bulletin 2012
  • Evene 2012
  • Télérama 2012